Exterieur

mardi 10 novembre 2015
par  Jean

« En » l’an 677, une charte du roi mérovingien Thierry III, nous apprend l’existence d’un village appelé Marlacum près de la route des Flandres entre Neustrie et Austrasie. Les récentes fouilles dans l’église, près du clocher, ont révélé des traces de vie et de culte, datant de cette époque.
Vers 1160, Ascelin seigneur en partie de Marly, fondateur de l’abbaye d’Hérivaux en 1140, (près de Luzarches), demande à l’évêque Maurice de Sully la permission de construire une église dans son village. Ce sera une église cléricale dépendant de la paroisse Saint Etienne de Fosses ; elle sera donc aussi dédiée à Saint Etienne Pape et Martyr (en 257). (Ce n’est qu’à partir du XVème siècle qu’elle figurera dans le Pouillé en tant que paroisse). Elle sera érigée au cours du XIIIème siècle sans doute au-dessus d’un lieu de culte antérieur, en conservant le clocher plus ancien et moins haut que l’actuel.
Le Bulletin Monumental dit que "l’église fut terminée dans le troisième quart du XIIIème siècle. Par suite de l’écartement des murs, la voûte du vaisseau central s’est effondrée et cette voûte a été reconstruite au XVIème siècle en même temps que les arcs- boutants du côté nord, mais que, au sud, subsistent encore ceux du XIIIème siècle, très déformés."




En façade, le portail orné d’un tympan sculpté datant de la fin du XIIIème siècle, est abrité par le porche du XVIème siècle.










A gauche du porche se situe une chapelle baptismale ajoutée au XVIIIème siècle. Une porte donnait à l’extérieur sur le mur sud et les traces d’une petite ouverture sur le mur nord laisse supposer une fenêtre à moins que ce ne soit un "tiroir à bébé.







La date de construction de la sacristie n’est pas connue. Un rapport d’Archidiacre signale, en 1834, qu’elle n’est pas digne de l’église. A l’origine elle devait communiquer directement avec le Chœur car on devine la trace d’une ouverture ancienne. Par la suite ce passage a été supprimé, l’autel saint Nicolas de la chapelle sud a aussi été enlevé pour créer la porte actuelle, avant 1875.






La chapelle Nord, chapelle de la Vierge, a été remaniée en 1765 par le comte Lallemant de Nantouillet qui obtenait aussi l’autorisation de faire creuser une crypte devant l’autel.
La chapelle sud comportait un autel dédié à Saint Nicolas. Cet autel a été supprimé après 1877 afin de créer un accès à la sacristie.
Les boiseries qui recouvraient tous les bas-côtés de l’église et celles qui enveloppaient les piliers jusqu’à hauteur des chapiteaux, ont été réalisées au XVIIIème siècle par le menuisier Marlysien : le sieur Joseph l’Heguyer.
L’église, consacrée en 1644, sera classée aux Monuments Historiques en 1933.


Navigation

Articles de la rubrique